Comment commencer une garde robe éthique sans dépenser un centime

Comment commencer une garde robe éthique sans  dépenser un centime ?

 

C'est en bossant pour une marque de Fast Fashion bien sale que j'ai ouvert les yeux sur les problèmes qui tournent autour de l'industrie de la fringue.

 

Et les constats alarmants que j'ai pu réunir en 2014, m'ont amené à changer radicalement la "relation" que j'ai avec mon dressing

 

Quand j'ai commencé à imaginez mon placard éthique, je le voyais débarrassé à jamais des marques de vêtements cracra

 

Comme celles qui se font un max de pépettes (et se foutent de notre trombine) en exploitant  leurs employé(e)s (80% de femmes) en les payant 0.70€ de l'heure... Pour finalement nous vendre une chemise en viscose à 25€ 

 

Acheter plus, jeter plus, polluer plus ? 

 

Terminé ! Je rêvais d'une garde robe minimaliste et exclusivement de marques responsables.

 

Alors pour bien commencer,  j'ai questionné mon ami Google

 

J'ai tapé dans le moteur de recherche  : vêtements éthiques, écologiques,  responsables.

 

J'ai découvert les petites robes Carlie Ballard , les jolies paires de chaussures Vegan signées GoodGuys et les sneakers Françaises Veja 

 

J'ai aussi adoré  le sac Bhallot  pour son côté authentique et chic à la fois...

 

Vous avez cliqué sur un de ces liens ?

 

Si oui, vous avez peut être pensé :

 

" OK , LA GARDE ROBE 100% ETHIQUE POUR MOI, CA VA PAS ÊTRE POUR DEMAIN !"

 

Vous avez eu le sentiment d'être condamnée à perpet' pour un placard étiqueté H&M ? 

 

Vous n'êtes pas seule !

 

La première fois que j'ai visité le site web d'une marque éthique ?

 

Voici ce qui m'a traversé l'esprit :

 

" C'est bien pour ceux qui peuvent se permettre d'acheter une p'tite culotte en coton bio à 50€, mais pas pour ceux qui essaie de payer les factures "

 

Si comme moi vous ne faites pas encore 6 chiffres à l'année, inutile de dire que le budget rentre plus que jamais en ligne de compte quand vous faites du shopping !

 

Triste constat...

 

Il n'y a aucun moyen de remplacer complètement votre placard par des marques éthiques avec un petit budget

 

Mais alors, lorsqu'on est tiraillée entre nos valeurs et notre portefeuille, comment faire pour vivre sans se sentiment écrasant de culpabilité ? 

 

Comment faire quand on ne peut pas acheter 100% de notre garde robe auprès des marques plus éthiques ?

 

Le moment où le shopping ethique  devient réalisable, c'est le moment ou vous comprenez que vous ne n'avez pas  à tout faire en même temps

Nous l'avons vu, il y a souvent un monde entre nos rêves et la réalité...

 

Et si l'idée du placard parfaitement éthique s'est évaporé aussi vite qu'un mirage, la partie n'est pourtant pas gagnée pour la Fast Fashion !

 

Croyez le ou non, vous pouvez commencer un placard éthique sans dépenser un centime !

 

Comment ?

 

En modifiant vos réflexes de consommation

 

LA PREMIÈRE ETAPE ?

 

Prenez soin de ce que vous avez déjà.

 

Utilisez ce que vous avez déjà.

 

C'est la chose la plus simple et accessible que vous puissiez faire pour commencer un dressing éthique.

 

Ca vous semble idiot ?

 

Pourtant je constate avec désarroi, qu'une majorité de gens se laissent entraîner dans des achats éthiques alors que le but ultime de la démarche c'est de créer moins de déchets et d'acheter de manière responsable ! 

 

La vérité c'est que le shopping éthique consiste avant tout... à faire moins de shopping !

 

Consommer moins, achetez mieux et faire moins de gaspillage, tout simplement 

 

J'ai commencé ma démarche d'achats responsables en 2014 et je n'ai acheté aucun vêtements pendant plus d'un an. ( j'ai craqué sur un petit gilet blanc en coton bio pendant l'été 2016)

 

Premièrement,  parce que je ne savais pas où acheter (aujourd'hui j'ai un carnet de plus de 200 adresses )

 

Deuxièmement parce que j'ai développé une méthode pour me réapproprier les vêtements que j'avais déjà. 

 

J'ai fondé cet espace dédié à la mode éthique et j'écris sur le même sujet...et pourtant je ne possède pas moi même un placard 100% éthique.

 

Suis-je un imposteur ?

 

Incohérente ? 

 

Pas du tout.

 

Pourquoi ? 

 

Parce que mon objectif n'est pas de vous mettre des adresses de marques éthiques dans les mains et de vous pousser à la consommation (bien au contraire !)

 

J'ai des vêtements, qui, je le sais, ont été mal fabriqués et dans de mauvaises conditions.

 

Mais je continuerai à les porter jusqu'à qu'ils s'usent 

 

Et quand ces vêtements seront vraiment usés, j'aurai suffisamment économiser pour les remplacer par des achats écologiques et éthiques. 

 

Est-ce que jeter toutes ces fringues pour en racheter de nouvelles auprès de marques responsables serait VRAIMENT éthique ? 

 

Avez vous vraiment besoin d'une réponse ? (j'aime bien répondre à une question par une question 😜)

 

Vous l'avez compris, le meilleur moyen de vivre des valeurs éthiques c'est de les combiner au bon sens.

si vous avez un petit budget et que vous pensez que la mode éthique est réservée à un cercle d'élite a laquelle vous ne pouvez pas appartenir, prenez une profonde inspiration...

Arrêtez de culpabilisez parce que vous ne pouvez pas tout faire en même temps. 

 

Mettez ce petit pull Zara à 15 euros et continuez votre vie. Quand ce pull sera usé, revenez ici pour le remplacer.

 

Un jour, vous aurez le dressing que vous imaginiez. Petit à petit. Un pas après l'autre, comme nos petits commencent à marcher. 

 

Créer une garde robe éthique demande de la patience et du temps. 

 

Alors, ne baissez pas les bras et ne pensez jamais que ce que vous faites est une goutte d'eau dans l'océan. 

 

Ne culpabilisez pas pour les marques "beurk" que vous avez dans votre placard aujourd'hui. 

 

Prenez soin de vos fringues peu importe d'où elles viennent. 

 

Ressortez certaines pièces oubliées au fond du placard,

 

Donnez leur une deuxième chance en composant de nouveaux looks 

 

Croyez moi, vous pouvez faire des merveilles avec ce que vous avez déjà... 

 

Et finalement, vous serez heureuse et fière d'avoir commencé un dressing éthique (et plein de bon sens) sans même avoir dépensé un centime !